Entre les lignes (revue 2 presse)

Lundi 31 octobre 2011 1 31 /10 /Oct /2011 08:22

Et si l’on passait à autre chose… Et si l’on rouvrait les yeux pour regarder ce qui se passe ailleurs… Et si, tout simplement, nous redescendions de notre petit nuage rugbystique ? La coupe du monde est finie. Un grand merci à nos Bleus chéris (qui, rêvons un peu, pourraient lire ces quelques lignes…). Mais il est temps désormais de fermer cette parenthèse ovale pour replonger dans la réalité d’un monde qui tourne… rond ! Planète foot, nous voilà ! La transition risque d’être un peu rude. Alors, pour revenir doucement à la réalité, parlons de foot, mais avec un peu d’humour, en partant à la découverte du magazine So Foot.

 

 

Présentation générale

Comme son nom l’indique, dans So foot, on parle de foot (« Waouh » ! Cri de joie admirative devant tant de génie et d’intelligence…). Mais ce mensuel est plus qu’un simple magazine de football. Rien à voir avec les France Football ou Onze mondial. Non, So foot est bien plus que cela. En effet, pas question de retrouver des pages entières de résultats sportifs (pour un mensuel, de toute façon, c’est compliqué). Mais que trouve-t-on donc dans les 90 pages de ce magazine à l’allure classe ? Pas moins de 9 rubriques sont proposées : avant-match, à la culotte, reportage, entretiens, cahier international, légende, culture foot, décrassage et des dossiers en couverture… Un index nous permet aussi de comprendre le langage du foot… et de So foot. Car il faut bien le reconnaître, dans So foot, le ton est résolument drôle, un ton décalé mais pointu. Bref, la preuve que l’on peut parler foot avec humour. Un peu réticente au début, mais néanmoins curieuse, je me suis donc lancée dans la lecture du numéro 90 (octobre 2011).

 

 

Ce qu’on y apprend

 

Grâce à So foot, les lecteurs (a priori fans de football) ont des nouvelles de leur sélectionneur (préféré…) : Raymond Domenech.

 


Et puis, je vous le disais, So foot met un point d’honneur à mettre un peu d’humour dans ce monde de foot. Logique donc de retrouver le maître de l’humour : Kyan Khojandi ! Avec « Bref », il nous fait mourir de rire en moins de 2 minutes tous les soirs sur Canal+. Même ton décalé pour son interview où il confesse que « le dernier match qu’ [il a] vu, y avait Olive et Tom dans les équipes »…No comment.

 


Parmi les autres perles 100% foot (et cela n’a rien à voir avec l’émission de M6. Ne nous égarons pas…), j’ai repéré l’article où l’on se pose les vraies bonnes questions du mois… avec notamment un article complet pour savoir si « Johan Micoud fait ce qu’il faut pour devenir une rock star ». Grande question !

 


 Un peu plus loin, on nous apprend des gestes techniques du football sans tête. Et ce mois-ci, c’est le grand écart moldave qui nous fait perdre la tête…

 


 Plus sérieux, l’article intitulé « Docteur Chila et Mister Cheme » nous raconte l’histoire hallucinante de Gustavo Chila où il est question de foot, d’usurpation d’identité et d’enquête policière…

 

 

Grand écart avec un reportage à Newcastle où les petits frenchies ont la côte. Viva la French connection.

 


Et puis So foot, c’est aussi de belles rencontres avec de grands champions : Filippo Inzaghi, Fabrizio Miccoli, Raul, Ruud van Nistelrooy, Uwe Seeler,…

 

Les bons points

- So foot est un magazine beau et classe. Le papier est qualitatif (et les papiers aussi !!). Tout cela le rendrait presque indispensable sur la table du salon pour faire « genre »…

- Beau, classe… et drôle. Au risque de me répéter, So foot est so funny ! Pas de blagues Toto, ni de blagues Carambar, mais un humour fin et subtil.

- So foot aurait presque toutes les qualités que certaines d’entre nous recherchent chez les membres de la gent masculine. Car, en plus d’être beau et drôle, il se trouve que les sujets proposés sont particulièrement fouillés et intelligents, abordant ainsi le football sous un angle différent.

 

Les cartons rouges

- Vous ne m’en voudrez pas, mais So foot peut aussi provoquer un sentiment d’écœurement chez le commun des mortels. Un peu comme quand on mange trop de chocolat… Car So foot parle vraiment que de football. Un peu indigeste pour les non initiés.

- Au final, So foot est un magazine, malgré ses allures légères et humoristiques, qui s’adresse à un public très ciblé : amateur de football, cultivé et ouvert d’esprit (oui, il y a de vrais articles à lire…). En faites-vous partie ?


Par MariKo - Publié dans : Entre les lignes (revue 2 presse)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Un pas en arrière

retouraccueil

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés