A quoi reconnaît-on une grande ville ? A la taille de sa mairie ? A la beauté de son centre-ville ? Au nombre d’habitants ? A son maire ? A son métro ? Et si c’était à la beauté de son stade ? Cette dernière solution n’est peut-être pas si incongrue qu’elle...