Publié par MariKo

Non, il ne sera pas question de parler du célèbre et talentueux chanteur Christophe à la carrière mémorable et au look détonnant ! Non, ici, nous parlons de sport, et plus particulièrement de notre homme de cœur. Cette semaine, nous nous sommes penchés sur le cas d’un homme d’exception, que dis-je, d’un Dieu… un Dieu du Stade, bien sûr !

Ce beau toulonnais de 35 ans a joué au football contre Lilian Thuram. Non, ce n’est pas Thierry Henry, ni le grand Zinedine Zidane, mais bien Christophe Dominici, rugbyman de son état. Car avant d’être le champion du ballon ovale que l’on connaît, il a taquiné le ballon rond. C’est à la suite d’une bagarre générale sur un terrain où il s’est retrouvé seul face à onze autres joueurs que le jeune Christophe décide de tenter l’aventure rugby, ce qui lui a plutôt bien réussi. Il ne compte plus les titres, coupes (il s’agit plus ici des trophées remis aux vainqueurs de certaines compétitions que de coupes de cheveux),  … Avec notamment 65 sélections en équipe de France, quatre tournois des Six Nations à son actif, il est l’un des joueurs les plus respectés.
Mais ce que l’on retiendra de son parcours, ce sont ses performances « physiques ». Avant lui, le rugby français était bien fade. Les rugbymen étaient considérés comme des brutes épaisses, un peu gauches et pas très fines. Puis vint le temps de Christophe et de ses amis du Stade Français. En 2001, ils ont eu la bonne, voire même l’excellente idée de donner un coup de jeune à ce sport vieux de plus d’une décennie (1) en publiant un calendrier. Le concept est simple : montrer des rugbymen du Stade Français sous un angle plutôt artistique. Autrement dit : montrer des photos de beaux mecs plein de muscles pour que l’on puisse se rincer l’œil…

Croyez-vous, messieurs, que cela nous fait aimer le rugby ? Pensez-vous que nous sommes assez faibles pour tomber dans votre piège ? Ne vous méprenez pas. Si nous achetons votre calendrier, c’est tout simplement parce qu’une partie des bénéfices des ventes est reversée à des associations caritatives, rien de plus. En réalité, cette initiative a le mérite de nous montrer des sportifs dans un autre contexte. Et quel contexte ! A défaut de passer inaperçu, ce calendrier a soulevé de vives critiques. En effet, on leur reproche le caractère pornographique de certaines photos (2). Mais cela n’a pas empêché le calendrier 2007 de s’écouler à plus de 200 000 exemplaires (et de « permettre à chaque joueur de toucher 5 000€ par photo » selon Max Guazzini, président du Stade Français)! Cependant, le calendrier 2008 devrait être plus sage et plus consensuel. A vos mouchoirs, mesdames !
Gardez la boîte de mouchoirs à portée de mains. En effet, Christophe Dominici, notre Dieu du Stade préféré, a décidé de mettre un terme à sa carrière d’international. C’est-à-dire qu’il a pris la décision de ne plus faire partie de l’équipe de France. Trop vieux le Cricri ? Rassurez-vous, il n’arrête pas complètement le rugby puisqu’il continuera à jouer sous les jolies couleurs du Stade Français. Avec son maillot à fleurs et coloré, il veut se consacrer à son club où il évolue depuis 1997. « L'équipe de France, c'est terminé. Ça a été une grosse partie de ma vie. J'ai eu la chance de faire beaucoup de finales avec le Stade Français, de les gagner pratiquement toutes, à part une compétition (la Coupe d'Europe, ndlr). Je pense que c'est un bon challenge pour nous, les plus anciens, d'encadrer cette nouvelle génération (du Stade Français), d'essayer de lui apporter notre expérience et notre état d'esprit, parce que ce sont eux qui reprendront le flambeau.» (3)
Alors, voilà, c’est fini. Il s’en va, et d’autres le suivent. Tel Raphaël Ibanez qui quitte les Bleus… Est-ce la fin d’une génération ? En tous les cas, pour la postérité, on gardera tous nos anciens numéros du calendrier, car nous, on y croit à ses Dieux-là… Amen !
(1)    C’est en 1872 que le premier club français de Rugby Union (rugby à XV) est crée au Havre: le Havre Athlétic Club. On notera que le rubgy est une adaptation de la soule, sport très pratiqué en France dès le Moyen Âge. Au fil du temps, la pratique de ce sport a évolué. Pour plus d’infos : historique
(3)    Source AFP

Commenter cet article