Publié par MariKo

Et si c’était elle…


A l’heure où l’on parle de la féminisation de la société, une nouvelle fait grand bruit dans le monde fermé (mais néanmoins merveilleux…) du petit écran et du sport.
Le sport, c’est un truc d’hommes. Passe encore qu’une femme lance un blog appelé femme2sport.com. Mais qu’une femme puisse diriger le service des sports de TF1… Où va-t-on ? En effet, la nouvelle est tombée en ce début d’année. Anne-Sophie de Kristoffy remplacerait Charles Villeneuve au poste de directrice des sports de TF1. Après un pré-retraité, TF1 tente le pari de mettre une femme à ce poste si convoité. Le nom de Thierry Gilardi avait circulé également, mais la touche féminine l’a emporté. Rendez-vous donc le 1er février (le 1er avril, on aurait cru à une mauvaise blague) pour la prise de fonctions officielle de l’ancienne patineuse, championne de France en 1978, 1979 et 1980, mais néanmoins journaliste. Ne nous affolons pas. Elle n’aura pas les mêmes libertés que son prédécesseur. Elle restera en effet sous « l’autorité de Robert Namias (directeur général adjoint en charge de l'information de TF1, NDLR), tandis que les émissions sportives comme Téléfoot ou Automoto seront produites par TAP, une filiale de TF1, dirigée par Edouard Boccon-Gibod. » (1)
Que va devenir le sport sur TF1 ? Plusieurs possibilités : ASK joue la carte du changement et ne programme plus guère que des sports de filles. Revirement de bord. Au programme : patinage artistique (toutes les compétitions, bien entendu), gymnastique rythmique et sportive (même les compétitions amateurs), natation synchronisée,… Ce serait donc la fin du football, sport vedette de TF1. Adieu sponsors autour des stades, et bienvenue aux bords des patinoires ! Fini le sport business, welcome to another world ! Cette vision vous semble peut-être un peu radicale. Soit. Nous assistons actuellement à une bataille rangée (!) entre les différentes chaînes pour acquérir les droits de retransmission du sport, et notamment du football. Comment TF1 va-t-elle trouver sa place ? Canal plus et les chaînes du câble sont autant de concurrentes féroces. S’ouvrir à d’autres sports pourrait être une bonne chose. A l’heure actuelle, TF1 propose une grille assez sommaire où football et formule 1 occupent la plus grande place. Comment évoluer ? Est-ce que l’arrivée d’une femme va diversifier l’offre ? Ou, comme nous le craignons, son arrivée ne va rien changer. Nous aurons toujours autant de football à la télévision, toujours autant de publicités pour le temps libre de nos cerveaux,… Mais ne les blâmons pas. S’ils n’existaient pas, comment pourrions-nous voir chaque semaine de jolis messieurs courir en short ? Oui, on pourrait toujours aller au stade, mais là, on n’est pas encore prêtes… Merci TF1 !
(1) Plus d’infos sur le site de Jean-Marc Morandini

Commenter cet article