Publié par MariKo

En ce moment, lorsque vous ouvrez un magazine (même people) ou si vous allumez votre téléviseur, vous tombez forcément sur les Jeux Olympiques. Une question se pose alors. Comment parler des JO sans dire tout ce qui a déjà été dit mille et une fois dans les différents média ?

 

Chères lectrices, chers lecteurs, nous savons que vous êtes à la recherche de nouveauté et de scoops. Alors, tenez-vous bien. Femme2sport vous dévoile aujourd’hui un terrible secret qui remet en cause toute l’histoire de la mythologie grecque. Qu’on se le dise les Jeux Olympiques ne sont pas une invention de la Grèce Antique. Oubliez donc tous les clichés et autres formes de connaissance à ce sujet.

Oui, depuis le collège, voire même depuis l’école primaire, on vous inculque que c’est Héraclès, en hommage à son père, Zeus, qui construisit le premier stade olympique. On vous a dit également que les premiers jeux olympiques ont eu lieu en 776 av. J.-C.

Mais aujourd’hui, nous pouvons vous prouver que tout cela est faux. La réalité des Jeux Olympiques est nettement moins glorieuse, mais vaut le détour. Si les JO ne datent pas de la Grèce Antique, de quand datent-ils donc ? Ne cherchez pas trop loin. Il suffit de regarder autour de soi et l’on s’aperçoit que les JO ne sont qu’une belle émission de téléréalité. Enquête…


Les Jeux Olympiques de Pékin express 2008


Quelle belle idée ! Envoyer nos (pauvres) sportifs vulnérables dans un pays lointain et leur faire subir des épreuves. Cela ne vous rappelle rien ? Souvenez-vous… M6, la petite chaîne qui monte, a lancé ce jeu en 2006. Des équipes se disputent la première place dans cette course effrénée à travers l’Asie. Le parallèle est flagrant, non ? Envoyer de (pauvres) gens vulnérables dans un pays lointain et leur faire subir des épreuves physiques et psychologiquement intenses…


Les JO vs Star Academy


Même si cela n’était pas évident au premier abord, il faut bien dire que les JO se sont largement inspirés de nos belles émissions de « real TV », et notamment de la fameuse Star Ac’. En effet, les JO s’ouvrent à chaque fois avec un « prime » de folie (aussi appelé « cérémonie d’ouverture »), entre show, danse, chants, vedettes. Chaque organisateur s’efforce d’en mettre plein la vue. Et cette année, les Chinois ont mis la barre très haut.


Il faut dire qu’ils avaient une sacrée pression car le monde entier les attendait au tournant. Entre polémique autour du Tibet, les problèmes divers et variés soulevés chaque jour (pollution, sécurité,…), les organisateurs étaient sur le qui-vive. Mais ils ont fait leurs preuves. Pas moins de 91 000 spectateurs ont investi le stade olympique, surnommé le « Nid d’oiseau ». On est loin du plateau de la Seine Saint Denis ou du château de Dammarie-les-Lys.


Niveau audimat, Alexia Laroche-Joubert peut rêver aux 4 milliards de téléspectateurs qui ont suivi cette belle cérémonie. En guise de jury, il fallait compter sur 80 chefs d’état dont un certain Nicolas Sarkozy (président de la France !), George W. Bush (président des Etats-Unis ?), Vladimir Poutine (premier ministre russe…). Mais où sont les Raphie, Passi et autres Armande Altaï ? Les JO n’ont pas la classe de la Star Ac’, c’est sûr… Alors, pourquoi Kamel Ouali est-il vert de jalousie ? Ce n’est pas parce les JO reçoivent 204 délégations alors que la Star Ac’ accueille péniblement 16 candidats (qu’ils s’évertuent d’ailleurs à mettre dehors les uns après les autres), ni même par les 29 000 fusées utilisées pour le feu d’artifice final. Kamel Ouali est tout simplement jaloux de Zhang Yimou (1), le scénographe de la cérémonie d’ouverture. En effet, ce dernier a réalisé un véritable show avec plus de 14 000 participants. De quoi être bleu… Kamel, nous compatissons… mais il faut bien avouer que Kamel avec ses comédies musicales ne fait pas trop le poids face au réalisateur Yimou à qui l'on doit quelques excellents films: Epouses et concubines, Hero, le secret des poignards volants ou encore La cité interdite… Du grand cinéma chinois. Alors même si les JO ont copié notre Star Ac’, il faut bien dire que l’élève a dépassé le maître. De quoi faire pâlir les Alexia Laroche-Joubert et autre Gérard Louvin…


Les JO vs Koh Lanta


Autre plagiat flagrant de nos amis chinois, autre émission : Koh Lanta. Même si personne n’avait encore jamais osé pointer cette ressemblance flagrante et montrer à la face du monde le plagiat que représente les JO, il est temps de rétablir la vérité. Sur l’île de Koh Lanta, plusieurs participants se disputent la victoire finale en se confrontant lors de différentes épreuves. Finalement, Koh Lanta ne serait-il pas que les JO du pauvre ? Le 100 mètres laisse sa place au port de tronc d’arbres, le 400 mètres quatre nages est remplacé par le parcours du combattant.


Côté nourriture, la différence de moyens se fait sentir. Aux JO, les athlètes ont droit à des oranges et des verres d’eau minérale lors de leurs épreuves. Au village, des dizaines de spécialités de pâtes, riz, fruits et légumes leur sont proposés. Sur l’île de Koh Lanta, ce serait plutôt riz (sans eau), feuilles, herbes et insectes… Cela fait moins rêvé.


Les JO vs Loft Story


Mais si l’on parle beaucoup de ce qui se passe au niveau sportif, il y a un point sur lequel on n’attendait pas les Chinois. Puritains, sérieux et droits, rien ne laissait présager qu’ils copieraient aussi le Loft Story. Qui ne souvient pas de Loana dans la piscine ? Et bien, à Pékin, c’est notre Laure Manaudou nationale qui a fait l’effet d’une bombe… à l’eau !


Ses peines de cœur ont ponctué son quotidien depuis les derniers JO. Un petit ami français plutôt tranquille, puis un beau nageur italien plutôt remuant et enfin un autre nageur français cette fois. De quoi être déstabilisée… Laure ne ramènera aucune médaille de Pékin. Elle est malheureusement victime de toute l’agitation qui l’a accompagnée depuis son arrivée au sommet, peut-être trop vite. Mais elle aime la vitesse… et les hommes. Mais contrairement à Loana, Laure l’a dit : la piscine (!), c’est fini, au moins pour le moment…


Les JO vs L’île de la tentation



Pour attirer un maximum de spectateurs, les Chinois ont compris qu’il fallait montrer des femmes, des hommes, des corps. Ce qui fait grimper l’audimat fait également grimper au rideau. Alors, ils ont décidé de s’inspirer de l’île de la tentation (NDLR : émission hautement intellectuelle). Mais leurs tentatrices et tentateurs ne ressemblent pas vraiment aux nôtres…

La preuve en images :



Si cette démonstration ne vous a pas convaincu, nous espérons au moins qu’elle vous fera voir les Jeux Olympiques d’un autre œil. Le sport, c’est bien. En rire, c’est mieux. Et pour cause… La France est actuellement 11ème au tableau des médailles. 25 dont 4 seulement en or (alors qu’on nous a trop rabâché que Laure Manaudou devait en gagner plus à elle seule), 9 en argent et 12 en bronze. Mais rien n’est perdu. Il reste encore quelques jours pour faire grimper le compteur. Petit rappel : en 2004 à Atlanta, la France avait ramené 33 médailles (11 en or, 9 en argent et 13 en bronze) pour terminer 7ème, à Sydney en 2000, c’est 38 médailles qui sont revenues en France (13/14/11) pour le 6ème rang. Alors, chers athlètes, faites nous encore rêver… Les Jeux Olympiques, c’est avant tout beaucoup d’émotions et de surprises. Comme avec la téléréalité ?

 (1) Plus d’infos sur allocine.fr

Pour suivre les JO, plusieurs sites : lequipe.fr ou le site officiel

Commenter cet article