Publié par MariKo

Les doigts de pieds en éventail, un cocktail maison dans la main droite et un bon livre dans l’autre, de la bonne musique dans le mp3, on en oublierait presque que nos amis sportifs ont repris le chemin des terrains (foot, rugby, basket…) mais aussi celui des pistes ! Depuis le 15 août se déroulent à Berlin les championnats du monde d’athlétisme. Alors que le soleil se lève sur le dernier jour de la compétition, il est temps de faire un point sur les résultats des courses. Des records du monde en pagaille pour Usain Bolt, une femme, Caster Semenya,  accusée d’être un homme pour avoir couru le 800 mètres en 1'55''46, un Nelson Monfort au top de sa forme, mais on n’aura pas entendu beaucoup parler de nos petits frenchies… Sur les 63 Français en lice, seuls les perchistes ont réussi à nous faire vraiment vibrer hier lors de la finale. Bravo et merci les gars !


Les yeux rivés sur l’écran, les mains moites et le cœur battant, la France a (presque) vécu un moment historique. Trois Français en finale des championnats du monde du saut à la perche, cela laisse pas mal de possibilités. Quand Renaud Lavillenie, Romain Mesnil et le jeune Damiel Dossevi ont foulé la piste de Berlin, toute la France était derrière eux. Certains commentateurs se prenaient même à rêver d’un podium 100% français. Ah, ces journalistes ! Il faut dire que, nous aussi, on a cédé à l’espoir quand Renaud Lavillenie a frôlé la barre à 5,75m et qu’après avoir fait un demi-tour sur elle-même, elle est restée en place ! Les Dieux de l’Olympe étaient avec nous ! Mais après une compétition serrée, seuls Romain Mesnil et Renaud Lavillenie ont réussi à se faire une place sur le podium, en éliminant les autres compétiteurs les uns après les autres, mais en se faisant doubler au dernier moment par l’Australien Hooker. Ce dernier, blessé, a tenté le coup pour le coup… et n’a sauté que deux fois : à 5,85m (raté d’ailleurs) et à 5,90m (facilement réussi).



Rageant quand on sait que Mesnil et Lavillenie ont sauté plus de huit fois chacun et on fait monter le suspens… Mais c’est le sport !  Fair-play, Romain Mesnil avoue tout de même que «c'était la première année où je venais chercher le titre. Donc je suis un peu déçu. Mais ça va passer. Être deuxième derrière Steven Hooker, ce n'est déjà pas mal.» Renaud Lavillenie garde un goût amer. «Je savais que je pouvais chercher l'or, a-t-il déclaré. Finir ma saison sur une médaille de bronze est tout de même un grand moment. En venant à Berlin je ne savais pas à quoi m'attendre. Il y a six mois, je n'aurai jamais pensé faire une médaille ici. Mes trois sauts, je les rate de pas grand chose. Ce qui domine, pour l'instant, c'est plus l'amertume, la déception. Tant que je n'aurai pas la médaille autour du cou, ça ne changera pas.»


La remise des médailles aura lieu aujourd’hui dimanche 23 août, dernier jour de la compétition. Pas de Marseillaise donc, mais chapeau bas pour ces émotions ! Il faudra donc suivre ce duo infernal, mais sans oublier Damiel Dossevi, qui a égalé son record personnel hier et nous réserve une belle carrière… Merci messieurs !

 

Commenter cet article