Publié par MariKo

L’Euro de basket est fini. Les Bleus nous en ont mis plein les yeux. Le rendez-vous est pris pour les Jeux Olympiques de Londres. Mais en attendant, les fans de basket (et de TP surtout) vont pouvoir continuer à suivre les aventures sportives de leur idole… mais en dessin animé cette fois. En effet, c’est à partir de demain matin que petits (et grands !) fans de basket et de Tony Parker vont pouvoir découvrir la série « Baskup ».

 


Dans la lignée de ce beau mois de septembre placé sous le signe du basket, M6 nous propose donc de suivre les aventures 100% basket des High 5, équipe coachée par Tony Parker himself. Qui se cachent derrière cette équipe ? Deux filles (Mia, la fille à problèmes et Stella, l’intellectuelle) et trois garçons (Panda Mike, le phénomène physique, Leo le petit dernier et Rudy, le capitaine de l’équipe). La série raconte leur périple aux quatre coins des Etats-Unis pour participer au tournoi Baskup.

 

 

Si cette série est surtout l’occasion de parler de basket, il n’en reste pas moins qu’elle sensibilise aussi les plus jeunes à certains sujets. Chaque épisode est construit autour d’un message : le travail, le respect de ses adversaires, de ses coéquipiers, des arbitres, la solidarité, la tolérance… et même le dopage. Parfait pour l’apprentissage des petits. Pour les plus grands, TP nous promet quelques références à la NBA… avec notamment le célèbre Hack-A-Shaq (qui consiste à faire faute sur Shaquille O’Neal pour tenter de récupérer la balle s’il rate ses lancers-francs….).

 

Pour Tony Parker, qui a grandi bercé par les célèbres « Olive et Tom » (par « Les chevaliers du Zodiac aussi, mais c’est moins dans le thème !), il était important de s’investir à fond dans ce projet pour pouvoir coller au plus près des réalités du basket, de ses préoccupations et de ses valeurs. Il a donc mis son grain de sel dans la conception-même du dessin animé, mettant un point d’honneur à participer au projet de A à Z. Tout ceci n’est pas si surprenant car Tony Parker est très impliqué auprès des jeunes. Il est notamment très engagé dans l’organisation de camps de basket pour les jeunes. Quand la fiction rejoint la réalité. Et vice versa…

 


Avis donc aux amateurs. Que vous soyez dans la cible (6/12 ans) ou pas (vous pouvez toujours contacter votre petit cousin fan de basket pour le garder le mercredi matin et vous servir ainsi d’alibi…), rendez-vous sur M6 tous les mercredis.

Commenter cet article