Publié par MariKo

Août 2010. Le mois de la reprise du championnat de France de football. Ligue 1 et ligue 2 ont repris depuis peu. Déjà de belles victoires, des surprises et des défaites… Pendant que les supporters dissèquent les résultats dans les moindres détails afin d’y voir le signe d’une victoire prochaine et spéculent sur le potentiel champion, d’autres se prélassent encore à la plage. C’est là tout le paradoxe du mois d’août. Mais c’est aussi une chance pour les familles, parties en vacances près d’une grande ville de football, de se faire une petite soirée 100% foot (et c’est maman qui prépare le casse-croûte !). Dans ce tumulte de la rentrée footballistique, un homme a une pression toute particulière : Jean Tigana.

 

 

Qu’on aime le foot ou pas, tout le monde connaît Jean Tigana. De nom, de réputation, par ouï-dire. Alors, s’il serait mal venu de dire qu’il est connu comme le loup blanc, ce monsieur a au moins le mérite d’avoir une longue et belle carrière à son actif. Joueur de la grande époque du football, entraîneur aussi.

 

 

Arrivé à Bordeaux cette saison pour prendre la relève de Laurent Blanc (un autre grand monsieur du football), la tâche s’avère plutôt délicate pour celui que l’on dit être rigoureux et pointilleux. Reprendre en mains une équipe qui a tout gagné et tout perdu en deux saisons, ce n’est pas facile. Les attentes sont immenses pour combler la frustration de l’année passée… et le départ du Président qui a choisi de voir la vie en Bleu. A l’entraînement, tous ses faits et gestes sont analysés et interprétés. S’il ramasse un ballon et range les chaussures qui traînent, c’est qu’il est maniaque. Même Paris Hilton est moins surveillée que lui en ce moment. Il faut dire qu’à part bronzer sur un yacht, elle ne fait pas grand-chose…

Le meilleur signe de confiance que peut donner Jean Tigana reste la victoire sur le terrain. Attendu au tournant par certains, il n’en reste pas moins qu’il a des objectifs à atteindre. Cette saison, l’équipe de Bordeaux ne disputera aucune compétition européenne. De quoi se concentrer sur le championnat et reprendre le titre aux Marseillais ? La bataille OM-Bordeaux a déjà commencé, mais en coulisses. Les deux clubs se « battent » en effet pour un joueur : Alou Diarra. Actuellement à Bordeaux, les Marseillais aimeraient bien le voir venir sur la Canebière. Mais la situation n’est pas si simple. Après avoir laissé partir Marouane Chamakh (un de leurs piliers), les Girondins ne souhaitent pas lâcher sur le dossier Diarra. A l’heure actuelle, Bordeaux : 1 – Marseille : 0. Mais l’histoire n’est pas terminée… Et sur le terrain ? A l’issu de la 1ère journée de Ligue 1, ni Marseille, ni Bordeaux n’ont réussi à gagner leur match… On a vu un Marseille battu par le promu caennais (1-2) et des Bordelais impuissants face à une équipe montpelliéraine plutôt solide (1-0). Et pour sa 2ème journée, l’équipe phocéenne s’est inclinée face à Valenciennes (3-2). Qu’en sera-t-il pour Bordeaux qui reçoit Toulouse ce soir ?

 

 

Le duel aura-t-il lieu ? Didier Deschamps parviendra-t-il à maintenir son équipe au sommet ? Son parcours à Marseille rappelle étrangement celui d’un Laurent Blanc à Bordeaux, et on sait comment cela s’est terminé… Mais ne jugeons pas trop hâtivement. Après tout, chacun a sa chance car ce n’est que le début. N’oublions pas également la belle équipe de Lille, les rugissants Lyonnais, les Parisiens prêts à tout… Qu’en sera-t-il du parcours des Marines et Blancs ? Cette saison, les férues de mode le disent, la tendance est au jean. Et en football, la victoire est à Jean ?

Commenter cet article