Publié par MariKo

Vous vous souvenez certainement de vos cours de géographie et du calvaire que vous avez vécu à essayer d’apprendre où se situaient des pays tels que le Kazakhstan (orthographier correctement le nom de ces pays n’est pas facile non plus). Vous devez également vous souvenir combien il était difficile de mémoriser le nom des capitales des pays. Mais à force de courage et de volonté, vous avez fini par connaître la France, l’Europe, les Etats-Unis (et pas que pour leurs hamburgers) et même l’Asie.

 

Carte asie 

Si ces heures de souffrance pour connaître ces pays sont derrière vous (et nous !), il n’en reste pas moins que ces fameux pays ont évolué et connu des événements plus ou moins heureux. Les Etats-Unis et l’Europe entretiennent toujours des relations de « je t’aime, moi non plus », surtout depuis que l’euro a fait son apparition. Et puis, en marge de cet amour impossible, c’est l’Asie qui s’impose petit à petit sur la scène internationale. L’Asie, super-puissance internationale ? C’était écrit et prévu depuis des années, mais la surprise vient d’ailleurs…

 

Car si l’on s’attendait à voir l’Asie présente sur tous les fronts du commerce international, elle était moins attendue dans le monde du… sport ! Et pourtant c’est bien dans le sport que les Asiatiques s’illustrent en ce moment. Alors, même si l’Asie a fait les gros titres pour des événements dramatiques (le tsunami du vendredi 11 mars…), les Unes des journaux sont souvent joyeuses en ce qui concerne le sport. Si comme nous, vous pensez que le dernier champion asiatique est Michael Chang, vous avez tout faux. D’abord parce que, malgré les apparences, il est Américain et surtout parce que depuis lui, d’autres ont brillé. Et pas seulement sur les tatamis, les dohyō ou au ping-pong…

 

 

sumo

 

 

 

Pas besoin de remonter trop loin en arrière pour démontrer par A+B que l’Asie est l’avenir du sport. Lors du dernier tournoi de Roland Garros (en juin dernier donc), c’est une victoire historique qu’a remporté Li Na, la Chinoise.

 

 

Elle a gagné le tournoi et est devenue la première Asiatique à s’imposer sur la terre battue parisienne. Un joli coup de projecteur pour son continent.

Depuis, le monde a fait connaissance avec une autre Asiatique qui n’en est pourtant pas à son coup d’essai. Kimiko Date Krumm, 41 ans, a tenu tête à Venus Williams lors du dernier tournoi de Wimbledon, mais a fini par lâcher prise au bout de trois heures…

 

kimko

 

Dans la foulée, la Corée du Sud a remporté l’organisation des Jeux Olympiques. C’est la ville de Pyeongchang qui se voit désigner ville hôte de cet événement sportif pour 2018.

 

 

Ce sera donc la seconde fois que la Corée du Sud accueillera les JO. En effet, en 1988, c’est Séoul qui avait reçu ce privilège. Ça date… Depuis la nomination de la Corée du Sud, le Nord fait des appels du pied pour participer à la fête. Quand sport et politique se mêlent pour faire avancer l’histoire des deux Corées ?

 

Dans cette lignée, le Japon s’est déclaré candidat à l’organisation des Jeux 2020. Après la catastrophe que le pays a connue, une nomination leur permettrait d’aller de l’avant et de reconstruire un pays dévasté. Mais malgré tout, le peuple sait rester digne et se dépasser. La preuve ? La récente victoire de leur équipe de football lors de la coupe du monde de foot féminin. Le Japon, contre toute attente, a su venir à bout de l’équipe des Etats-Unis, plusieurs fois championne du monde. Un joli clin d’œil du destin ou la récompense d’années de travail ?

 

 

Rien n’est dû au hasard dans l’ascension de l’Asie. Connus pour leur rigueur, les Asiatiques ont une discipline qui les mène à la baguette (lire cet article que nous avions publié sur le blog)… et leur fait réaliser de grandes choses. Et puis, cerise sur le bol de riz, les Asiatiques bénéficient d’un capital sympathie rare. Avez-vous remarqué par exemple qu’il y a toujours un Asiatique dans les films comiques ? Qu’il ait un rôle important ou juste une scène très courte, il n’est pas rare de voir un clin d’œil humoristique à nos lointains voisins… J’adore (et pas que les sushis…) !

 

 

Petit clin d'oeil de votre blogueuse préférée qui est née... en Corée du Sud...!

 

SDC12685

Commenter cet article