Publié par MariKo

Pour vous remettre de votre indigestion de la chandeleur, voici le nouveau billet de Mariko diffusé le mercredi 19 janvier sur Gold FM Bordeaux.


 

 

Bonjour Lucas, bonjour à tous !

 

Aujourd’hui, malgré les soldes qui font fureur, je ne vous propose pas une chronique aux rabais, bien au contraire. Ici, pas de réduction des prix (ni du temps de travail d’ailleurs), mais juste une envie de vous parler chiffons… Alors, pas de panique messieurs, je ne vais pas pour autant vous faire une démonstration de ce qui est tendance en matière de mode cet hiver en vous démontrant par A + B que le camel fait son retour en force. Ni même que les leggings et les chemises à carreaux sont au top. En effet, s’il est sûr que ces fichus soldes m’ont un peu accaparé cette semaine (j’ai littéralement fait une overdose de -40 ou -50%) et que j’ai refait ma garde-robe pour les 10 prochaines années, c’est surtout la garde-robe de nos amis footballeurs qui m’a interpelée. Et oui, rien que cette semaine, on a vu les Girondins porter un nouveau maillot à l’occasion des 130 ans du club, mais on nous a réservé des surprises aussi du côté des Bleus. Et en tant que femme, je ne pouvais pas laisser passer cette occasion de vous parler un peu de ces fameux maillots.

 

C’est donc ce dimanche que l’on a pu découvrir pour la toute 1ère fois le maillot collector des 130 ans des Girondins. J’avoue que j’étais plutôt impatiente de voir ce que nous avait réservé Puma, qui, à chaque fois, nous épate (ou pas) par leur imagination débordante et colorée, surtout en ce qui concerne les maillots des Girondins. Et bien là, je dois dire que je suis restée sans voix à la vue de ce maillot. Je m’attendais à tout sauf à ça. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vu, sachez qu’il est d’un bleu profond (limite gris quand même) qui fait référence à la couleur originelle portée par le club à ses débuts. Le scapulaire est bien là aussi, mais imprimé en ton sur ton et, sinon ce ne serait pas drôle, un joli liseré rose apporte la touche 2011 à l’ensemble. Au final, je trouve ça assez beau, mais nouveau maillot ou pas, les Girondins n’ont pas réussi à s’imposer à Marseille, et ça, c’est bien dommage…

 

A peine remise de mes émotions stylistiques au Vélodrome, je me suis retrouvée nez à nez avec le nouveau maillot des Bleus. Bon, c’est vrai que j’avais déjà vu quelques photos sur le net, mais le découvrir officiellement et bien… ça ne m’a fait ni chaud, ni froid. Et pourtant, c’était quand même un moment historique. L’équipe de France porte désormais un maillot Nike et met ainsi un point final à 40 ans de collaboration avec Adidas en rejoignant l’équipementier à la virgule. J’avoue ne pas avoir été émue par ce grand moment mais je dois bien reconnaître que ce maillot me plaît bien quand même. Il est 100% écolo car fait à partir de bouteilles en plastique recyclées et en coton bio. Son petit col, l’écusson blanc avec le coq et surtout sa couleur unie bleu marine en ferait presque une pièce tendance car sobre et totalement rétro. Pour le rouge, il se cache dans les manches que les joueurs devront se retrousser pour le laisser apparaître… et aussi pour gagner des matches et remonter un peu dans l’estime des Français. Car, selon L’Equipe, dans le top 40 des sportifs préférés des Français, le 1er footballeur, c’est Thierry Henry et il n’arrive que 5ème tandis que les actuels Bleus peinent à se hisser dans le classement (Gourcuff est 7ème, Ribéry 10ème par exemple). Point de footballeurs donc au top de ce classement, mais Sébastien Loeb qui est donc le petit chouchou des Français. Alors, qu’on ne me dise plus que s’intéresser aux voitures est superficiel s’il vous plaît !

 

De son côté, et même s’il n’est que 37ème de ce classement, je prends les paris que Nikola Karabatic va se refaire une santé aux Mondiaux de handball qui ont lieu actuellement au royaume du meuble en kit, la Suède bien sûr. Après une belle victoire contre la Tunisie en ouverture de la compétition, les Bleus tracent leur route sans faire de vagues. Actuels champions olympiques, du monde et d’Europe, ceux qu’on surnomme les experts sont attendus au tournant. J’espère entendre une belle Marseillaise à l’issue de ces championnats du monde qui se termineront le 30 janvier prochain.

 

Alors me voilà donc rhabillée pour l’hiver avec tous ces nouveaux maillots et bien occupée jusqu’à la fin du mois pour suivre nos Experts, pas à Miami mais en Suède. C’est différent, mais l’adrénaline sera aussi au rendez-vous.

 

Commenter cet article