Publié par MariKo

Point le tmps de souffler que revoici déjà un billet... Diffusé le mercredi 9 février sur Gold FM Bordeaux.

 

 

Bonjour Lucas, bonjour à tous.

 

Bon, autant vous le dire tout de suite, je n’ai pas passé une semaine des plus reposantes. En effet, s’il y a des semaines qui passent toute seule, celle-ci a été des plus « prises de tête », et pas seulement pour moi, vous allez le voir ! Et oui, cette semaine, il a fallu choisir, trouver les réponses à certaines questions et ce n’est pas toujours de tout repos de prendre des décisions.

 

Le champion toute catégorie en matière de prise de tête cette semaine est, de loin, Laurent Blanc. En effet, il a du se faire des cheveux blancs pour constituer son équipe pour le match contre le Brésil. Faire des choix n’est jamais facile, mais dans le contexte qui entoure l’équipe de France de football, on imagine d’autant plus la difficulté de la chose. Et puis, et sinon ce serait trop facile, dans ce genre de situations, il y en a toujours qui donne leur avis à qui veut l’entendre.  Après les déclarations de la ministre des sports, Chantal Jouanno, qui affirmait haut et fort ne plus vouloir voir Evra et compagnie jouer en bleu, le choix de Blanc devenait presque une affaire d’état. On attendait tous la fin du (faux) suspens pour savoir enfin si Patrice Evra allait être ou non sélectionné pour le match contre le Brésil qui se joue ce soir au Stade de France. Alors avec ou sans, quoiqu’il en soit, il a fallu trancher. Et Laurent Blanc a choisi de faire sans. De son côté, sir Alex Ferguson, l’entraîneur de Manchester où évolue Evra, a lui aussi jeté de l’huile sur le feu en critiquant ouvertement le choix de Laurent Blanc. Pour lui, Evra est le meilleur joueur à son poste pour l’équipe de France. Décidemment, choisir sera toujours un supplice.

 

Enfin, pas pour tout le monde ! Pour rester dans le monde du ballon rond, Michel Platini, le fameux, a décidé pour sa part de récompenser le non moins fameux Raymond Kopa. Ce choix est loin d’être aussi cornélien que le choix de Laurent Blanc car il s’agit tout simplement d’honorer un joueur de légende en lui remettant le Prix du président de l’UEFA 2010. Et Raymond Kopa, le premier Français à avoir remporté le Ballon d’or (c’était en 1958), c’est un peu une légende, non ? Alors, je ne sais pas ce qu’en pense notre Ministre, mais moi j’approuve.

 

Et que pense-t-elle de l’arrivée de Christophe Dominici sur les ondes de RTL ? Après un passage sur France 2, l’ancien ailier du XV de France et du Stade Français a donc choisi de rejoindre le petit poste de radio. Il a d’ailleurs fait ses premiers pas radiophoniques ce week-end pour le Tournoi des 6 nations. Et pour celles et ceux qui auraient raté le match des Bleus, trop occupés à profiter du dernier jour des soldes (oh, braderie, quand tu nous tiens,) et bien petite séance de rattrapage spécialement pour vous. Les Bleus affrontaient donc l’équipe écossaise et c’est une équipe de France plutôt culottée qui a réussi à s’imposer face à des Ecossais accrocheurs. La victoire en est d’autant plus appréciable. Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance car les Bleus restaient quand même sur une sacrée déculottée offerte par nos amis australiens. Mais heureusement, Marc Lièvremont et son équipe ont su faire les bons choix et retrouver leur jeu.

 

Mais on n’a pas toujours le choix et parfois il faut faire avec. Ou plutôt sans. L’équipe de France féminine de tennis en a d’ailleurs fait l’expérience cette semaine. En effet, engagées en Fed Cup, les filles de Nicolas Escudé ont dû se passer de leurs têtes de série françaises à savoir Marion Bartoli et Aravane Rezaï, indisponibles toutes les deux. Jusque-là rien de dramatique, sauf lorsqu’il s’agit d’affronter la solide équipe russe menée par Svetlana Kuznetosva et Maria Sharapova au premier tour de la compétition. Même si Alizée Cornet et Virginie Razzano n’ont pas eu à rougir de leurs performances en réussissant à mener 2 à 0 après le 1er jour, le navire a littéralement pris l’eau le lendemain.

 

Un peu comme l’équipage Banque Populaire V d’ailleurs. Et oui, partis depuis 15 jours, Pascal Bidégorry et son équipage ont dû abandonner leur tentative de record. Ils voulaient pourtant battre le record du Trophée Jules Verne détenu par Franck Cammas. Mais jeudi dernier a certainement été un jour « sans » pour eux car leur trimaran a été endommagé par un objet flottant non identifié. Résultat : un bateau plus du tout opérationnel. Pour eux donc pas le choix, ils ont dû abandonner purement et simplement.

 

Alors voilà, le sport, c’est comme la vie en fait, il y a parfois des aléas qui chamboulent tout pour le meilleur ou pour le pire, mais quoiqu’il en soit, ça nous réserve toujours de belles surprises. Moi, personnellement, j’ai choisi de garder le meilleur. C’est mon choix, d’accord, mais je sais qu’Evelyne Thomas, au moins, sera d’accord avec moi. Allez, tiens pour la peine, je vous embrasse et vous dis à la semaine prochaine !

 

Commenter cet article