Publié par MariKo

Il y a deux mois, de quoi parlait-on dans le monde du sport ? Qui occupait l'espace médiatique pour ses exploits sportifs ?

 

Retour sur le billet diffusé le mercredi 8 juin sur Gold FM Bordeaux. Toujours sans le son...

 

Bonne lecture !

 

Bonjour Julien, bonjour à tous !

 

Bon alors, aujourd’hui, ce n’est pas pour remuer le couteau dans la plaie, mais nous sommes le mercredi 8 juin et le moins que l’on puisse dire, c’est que le bac approche à grands pas. Et je ne parle pas de bac à sable, comme certains aimeraient le croire, mais bel et bien du baccalauréat.

Si cette épreuve douloureuse n’est qu’un (mauvais) souvenir pour certains, elle n’en reste pas moins un passage obligé pour des milliers de lycéens. Pour ma part, et malgré ma grande compassion pour les candidats, je ne peux m’empêcher d’être ravie que tout ça soit derrière moi. A presque une semaine de la première épreuve, vous vous demandez, chers candidats, si vous avez révisé comme il faut, si vous n’avez pas commis une grossière erreur en séchant systématiquement les cours d’histoire/géo et ce, même si votre prof était nettement moins sexy que Maria Sharapova. Mais quoiqu’il en soit, vous essayez de vous rassurer comme vous pouvez en adoptant la méthode Coué, bref vous positivez. D’ailleurs, profitez-en pour donner la recette à vos adorables parents qui doivent être à peu près aussi stressés que vous. Et ils le sont certainement d’autant plus après le week-end que vous venez de passer à scotcher devant le poste télé pour suivre toute l’actualité sportive. Je vous imagine trouver toutes les bonnes excuses possibles du genre « pour bien réviser, il faut que je fasse des pauses sinon mon cerveau ne pourra rien assimiler ». « Allez, je regarde le 1er set de la finale entre Nadal et Federer, et je m’y remets » ou encore « je regarde la 1ère mi-temps de Toulouse/Montpellier » ou « j’arrête après le 1er but des Biélorusses… » Bref, vous aviez de sacrées bonnes excuses pour lâcher vos bouquins ce week-end.

 

Alors pour éviter la soupe à la grimace post-euphorie de la victoire (oui, ça défoule de fêter la victoire de Toulouse au Top 14, je suis d’accord), voici quelques excuses (encore) pour rassurer papa et maman et leur prouver que ce week-end, vous en avez appris des choses :

 

- Vendredi soir par exemple, ce n’est pas du foot que vous avez regardé mais vous avez révisé vos maths. Et oui, grâce aux Bleus, vous maîtrisez totalement le fait que 1 + 1 est bien mieux que 1 but à 1. Les Français, avec leur match nul, ont désormais 13 points. Sachant que la Biélorussie a 9 points et la Roumanie 8. Quelle place occupe l’équipe de France dans le groupe D dans la course à l’Euro 2012 ? Petite question subsidiaire pour les plus courageux : si je vous dis que Rafael Nadal avait gagné Roland Garros à 5 reprises avant sa victoire dimanche sur Roger Federer. Combien de titres compte-t-il désormais ? Allez, vous avez 1h avant que je ramasse les copies… 

- Samedi, autre révision. En effet, comme près de 3 millions de téléspectateurs en France, vous avez dû suivre la finale dames de Roland Garros opposant la tenante du titre, l’Italienne, Francesca Schiavone à la Chinoise Na Li. Et comme nous tous, vous avez savouré ce match historique où la Chinoise est venue à bout de l’Italienne pour entrer dans l’histoire de Roland Garros. C’est en effet la 1ère Chinoise, même la 1ère asiatique a remporté le tournoi. En ce 4 juin 2011, c’est un joli pied de nez à l’histoire de son pays. Souvenez-vous, le 4 juin 1989 avait lieu le massacre de la place Tienanmen… Et voilà, vous pouvez le dire, les révisions d’histoire, c’est fait !

- Dans la soirée, c’est la géo qui était à l’honneur avec la rencontre Toulouse/Montpellier en finale du Top 14. Ce genre de match est idéal pour apprendre la géographie de la France. Savoir situer Paris et le Stade de France, c’est bien. Mais savoir placer Toulouse et Montpellier sur une carte, c’est mieux. Et sans fautes d’orthographe, c’est le summum. On approche de la mention ! Et la mention « très bien » revient bien évidemment à Toulouse pour son énième victoire et qui ramène son 18ème bouclier de Brennus. Ce fameux bouclier a été créé en 1892 par Pierre de Coubertin pour récompenser le vainqueur du championnat de France de l’époque. Il tient son nom de Charles Brennus, l’homme qui l’a gravé.

 

Vous voyez que vous avez révisé dur ce week-end. Mine de rien, vous avez enrichi votre culture générale sans même vous en rendre compte. Et puis, cerise sur le gâteau, vous avez aussi appris une chose primordiale pour réussir ses examens : savoir gérer son stress. Et oui, résister à toute la pression de ce week-end sportif, sans craquer pendant les balles de match ou avant le coup de sifflet final, c’est un bel apprentissage pour ce qui vous attend. Alors avant que la cloche ne sonne la fin de l’épreuve et pour ceux qui n’auraient pas encore trouvé les réponses, sachez que la France occupe la 1ère place du groupe D et que Rafael Nadal compte 6 victoires à Roland Garros. Bonne révision et à la semaine prochaine.

Commenter cet article