Publié par MariKo

Déprime de fin de vacances et de fin d'été ? Un seul remède : le billet de MariKo !

 

Voici celui que vous avez pu entendre sur Gold FM Bordeaux le mercredi 15 juin (et oui, déjà !)...

 

Attention, il n'en reste plus que trois avant de repartir sur une nouvelle saison.

 

Bonne lecture !

 

Bonjour Julien, bonjour à tous !

 

Après avoir mis les femmes à l’honneur, (oui, souvenez-vous, il y a quelques semaines, je vous démontrais par A+B que les femmes savaient être de sacrées sportives. En même temps, j’avais de beaux arguments avec la victoire des Lyonnaises et la belle finale dames de Roland Garros). Donc après les femmes, cette semaine, je vous propose une chronique qui fleure bon la testostérone. Oui, messieurs, je vois à vos sourires ravis que vous l’attendiez cette chronique, celle où enfin votre mérite et votre courage seraient reconnus à leur juste valeur. Et puis comme dimanche, c’est la Fête des Pères, ça ne pouvait pas mieux tomber.

 

Alors pour vous faire plaisir messieurs, je me suis intéressée cette semaine à un sport 100% viril : le sport automobile. Et oui, qui, mieux que vous, sait apprécier les belles Allemandes aux courbes avantageuses et les belles mécaniques ? Je parle toujours de voitures, pas de méprise, et plus particulièrement de la fameuse course des 24h du Mans. C’est samedi dernier que la piste a chauffé au Mans. J’avoue qu’au départ j’étais plus que sceptique sur l’intérêt d’une telle course. Moi qui ne jure que par mon petit scooter bien pratique pour éviter les bouchons bordelais, je ne voyais pas trop l’intérêt de rester pendant 24h devant ma télé à regarder des voitures tourner en rond. Mais quand j’ai appris que Patrick Dempsey (le docteur Mamour de Grey’s anatomy pour les expertes, et j’en connais) était présent au Mans, j’ai tout de suite révisé ma copie. Il faut dire qu’avec un prof pareil, je roulerais bien plus que 24h à ses côtés, moi ! Bon, j’avoue quand même que je me suis demandé ce que venait faire un acteur diplômé en médecine (ou pas) sur un circuit automobile. Mais il se trouve qu’il n’en est pas à son coup d’essai. Et oui, Patrick Dempsey a déjà participé aux 24h du Mans. C’était il y a deux ans au volant d’une Ferrari 430 GT. Et il a tellement aimé ça qu’il pourrait bien être sur la ligne de départ l’an prochain. Je ne sais pas vous, mais d’un coup, j’aime les 24h du Mans. Et j’ai hâte d’être à l’année prochaine ! En plus, ce sera la 80ème édition, donc ça promet. En attendant, j’ai quand même apprécié la course de cette année et j’ai découvert de bien jolis bolides dont l’Audi qui a remporté le trophée.

 

Si comme nous, après toutes ces heures passées enfermés à en prendre plein les yeux, certes, mais surtout plein les oreilles, vous ne rêvez que d’une chose prendre l’air, et bien sachez que le week-end prochain, vous allez être servis ! Et oui, samedi 18 et dimanche 19 juin, Bordeaux fête le fleuve, son fleuve et organise tout plein d’animations dont deux qui ont attiré mon attention. La première, c’est la 5ème traversée à la nage de la Garonne. Avec pas moins de 500 inscrits, espérons que la Garonne ne sortira pas de son lit ! Mais vous, il vous faudra en sortir de votre lit pour assister à cette course hors norme. Et cette année, la traversée reliera les deux rives de la Garonne. Le départ est programmé sur le nouveau ponton d’honneur (rive gauche) et l’arrivée est prévue au port Bastide, rive droite. C’est une bien belle façon de fêter le fleuve ! Et ça ne s’arrête pas là, puisque le lendemain, le dimanche donc, aura lieu la 1ère édition d’une course à pieds que je ne raterai sous aucun prétexte. D’abord, parce que la course et moi, c’est une belle histoire (et vous en savez quelque chose, chers auditeurs. Moi qui vous assomme très souvent avec mes histoires de courses). Et puis aussi parce que cette course se veut festive et familiale. Deux courses au programme : la course des moussaillons pour les enfants sur 1,7 km et la course des corsaires pour nous, les grands, sur 8,5kms. Il ne m’en faut pas plus pour sauter dans mes baskets. Pour celles et ceux qui seraient intéressés, rendez-vous sur notre blog femme2sport.com, vous trouverez toutes les infos et les liens pour vous inscrire.

 

Voilà donc un bon week-end sportif qui s’annonce. J’espère ne pas couler pendant la course et être fraîche et dispo pour faire un gros bisou à mon petit papa chéri après avoir franchi  la ligne d’arrivée. Et oui, je le répète, dimanche, ce sera la Fête de nos papas. Allez, je file, mais promis je reviens la semaine prochaine, avec quelques courbatures je pense !  

Commenter cet article