Publié par MariKo

Grand nouvelle... ou comment former un gouvernement...

 

Voici donc le billet diffusé ce matin-même sur les ondes de Gold FM Bordeaux.

 

Bonne écoute et bonne lecture.

 

 

Bonjour Julien, bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai une annonce à vous faire. Une annonce solennelle. Car à J -43, il faut bien se rendre à l’évidence, l’échéance arrive à grands pas. Et oui, les élections présidentielles, c’est donc pour bientôt. Alors, qui des différents candidats réussira à passer le 1er tour ? Et surtout, qui sortira vainqueur de ce combat ? Quoiqu’il arrive, j’ai décidé d’aider notre futur président dans sa difficile mission de former un gouvernement. Mais un gouvernement un peu spécial, à base de sportifs…

Au ministère de l’éducation nationale, j’ai nommé Franck Ribéry. Avec lui, c’est sûr, ça va changer. Il va pouvoir réformer le secteur, mais surtout la langue française tout court. En effet, Franck Ribéry est certes doué pour manier le ballon, mais un peu moins les mots. On se souvient de ses belles expressions du genre « ya des choses qui zont été dites » ou encore « on verra qu’est-ce qui se passera ». Chers amis de l’Académie française, accrochez-vous. Ça promet d’être drôle.

 

Franck Ribéry


Autre ministère, Romain Grosjean prendra les commandes du paquebot des transports. Et avec lui, ça va rouler. Car ce jeune homme est un habitué des circuits. A bientôt 26 ans, il entame sa 2ème saison en F1 au volant d’une Lotus/Renault. En dehors de la piste, plutôt que de rouler des mécaniques, il roucoule avec sa chérie, qui n’est autre que Marion Jollès que certains fans de F1 connaissent sûrement, puisque c’est elle qui interviewe les pilotes avant le départ pour TF1. Sauf que, comme en politique, se pose la question du mélange des genres. La belle n’interviewera donc pas son champion préféré. Après Pulvar/Montebourg ou Schönberg/Borloo, voici un nouveau couple victime des médias.

 

Jollès et Grosjean


Dans le reste de mon gouvernement, j’ai choisi Jeannie Longo à la Santé, comme ça, avec elle (et son mari), la France est sûre d’être approvisionnée en médicaments… Aux affaires étrangères, j’ai pensé à Nicolas Anelka. En effet, il vient tout juste de s’installer au Japon, ce qui est très positif pour les relations internationales. Aux sports, j’ai sélectionné Laurent Blanc pour son expérience, sa classe et ses résultats, malgré tout. Ensuite, s’est posé le problème du ministère de l’agriculture. Et là, j’ai eu l’embarras du choix. Mais finalement, mon choix s’est porté sur Laure Manaudou. Quel est le rapport entre la natation et l’agriculture ? Aucun, a priori, sauf que, confier ce ministère à une championne qui est un peu dans les choux, peut être judicieux. Ce qui est plus inquiétant cependant, c’est qu’à quelques jours des championnats de France (du 18 au 25 mars) qui sont qualificatifs pour les J.O, Laure Manaudou est encore un peu courte, niveau chrono. Pour le ministère de la culture, sans hésitation, j’ai fait appel à Matthieu Valbuena. Qui mieux que lui peut représenter la culture française dans toute sa richesse ? Si vous êtes sceptiques, sachez qu’il a quand même écrit un livre sobrement intitulé « Mon parcours du combattant ». Bon, certes, ce n’est ni un roman, ni un chef d’œuvre, mais il a le mérite d’avoir essayé.

 

valbuena

 

Et enfin, à la tête de ce gouvernement, il me fallait un meneur, un vrai. Et je l’ai trouvé en la personne de Tony Parker. Tout juste élu meilleur meneur du All Star Game, il sera parfait.

 

Tony Parker

 

Voici donc une présentation rapide de quelques potentiels ministres. Il ne vous reste plus qu’à voter… et moi, il va falloir que je réussisse à convaincre notre futur président. Et ça, c’est loin d’être gagné d’avance. Bonne semaine.

Commenter cet article