Publié par MariKo

La fin du mois de mars est proche. Mais le week-end ne fait que commencer !

 

Le nouveau billet diffusé sur Gold FM Bordeaux est présent au rendez-vous.

 

Bonne écoute, bonne lecture et... bon week-end !

 

 

Bonjour Julien, bonjour à tous,

Aujourd’hui, c’est un peu votre jour de chance. Oui, je sais, il n’y a pas de vendredi 13, ni de trèfle à quatre feuilles à l’horizon. En effet, votre chance réside ailleurs. Car aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler d’une initiative plutôt sympa. Et cette initiative, c’est « The chance », votre chance donc.

 

the chance

 

Un peu à la manière d’un télé-crochet, « The chance », c’est LE casting à ne pas rater. Le genre de truc qui vous propulse au sommet. Si, en France, nous avons eu les Star Ac, Nouvelle star et plus récemment « The voice », le casting qui va faire tourner la tête de milliers de jeunes dans le monde se situe sur une toute autre planète. La planète foot ! Point de Jenifer, ni de Garou au programme. Ouf, on est sauvé. Mais à leur place, on trouve le plus célèbre des entraîneurs au monde : Pep Guardiola du FC Barcelone.

 

Pep The chance

 

Aux manettes de cette machine de guerre, ce n’est rien moins que la célèbre marque à la virgule. Et pour la nouvelle édition de ce casting international créé en 2010, un programme d’enfer attend les prétendants. A l’ère du 2.0 et autres technologies numériques, la célèbre marque veut créer le buzz et joue à fond la carte du web, puisque, pour participer, il faut s’inscrire via Facebook en créant une page (ici). Le but du jeu : faire parler de son équipe en publiant des photos et des vidéos de ses exploits footballistiques et se faire remarquer par les recruteurs de la marque. Depuis le 29 février dernier, les pages fleurissent sur le web. Parmi les candidats, 100 joueurs seront sélectionnés dans 50 pays différents pour une finale à Barcelone en août. A l’issue de cette finale, 16 jeunes seront sélectionnés pour partir en tournée, en début d’année prochaine. Une tournée pour s’entraîner et jouer avec de grandes équipes de la planète, et fouler la pelouse de stades prestigieux, comme le Camp Nou de Barcelone, l’Old Trafford de Manchester United et le Juventus Stadium à Turin. Ce type d’expérience sur le CV d’un jeune footballeur peut aider pour la suite.

Et ce n’est pas le jeune Français, Mustapha Taline, qui dira le contraire. Mustapha, c’est une des révélations de l’édition de l’année dernière. Une édition un peu différente de celle proposée cette année, puisque les finalistes ont pu intégrer la Nike academy.

 

Taline

 

Parmi les 75 000 candidats, Mustapha a donc brillamment réussi toutes les épreuves. Se qualifiant parmi les 32 (comme 5 autres joueurs français), puis parmi les 8 finalistes qui ont eu la chance d’intégrer la fameuse academy à Londres. Heureusement pour eux, Armande Altaï et Mia Frye n’étaient pas disponibles pour les cours de chant ou les chorégraphies endiablées. Ils s’en sortent bien donc, avec une année entière, à jouer au foot sous le regard des pros. Depuis, Mustapha se dépasse, joue contre de grands noms du foot et essaye de se faire, lui-même, un nom dans cet univers, qui n’est certes pas Dallas, mais qui n’en reste pas moins impitoyable.

Alors, si vous rêvez de devenir une star du ballon rond, il n’est pas trop tard pour tenter votre chance. Il vous suffit d’être un garçon (bon, c’est raté pour moi) et d’être né entre le 1er mars 1990 et 1er mars 1994 (pour ma part, c’est encore raté). Rendez-vous ici.

Il est donc temps pour moi de vous laisser et de réfléchir à une autre reconversion… En attendant, je vous souhaite une bonne semaine. Et soyez au rendez-vous samedi prochain. Même lieu. Même heure.

Commenter cet article