Publié par MariKo

C’est déjà la fin du mois. Qu’il est passé vite ce beau mois d’octobre ! Tellement vite que ma plume n’a pas eu le temps de parcourir le papier, que mes doigts n’ont pas trouvé le chemin du clavier pour écrire. Mais ce silence radio n’a rien d’inquiétant. Rassurez-vous…

Non, je n’étais pas à New York. D’ailleurs, la seule Sandy que je connaisse fait beaucoup moins de dégâts sur son passage. Et c’est tant mieux !

Non, je n’ai pas été contrôlée positive suite à l’absorption de substance illicite. Même si j’avais voulu en prendre, je crois que j’aurais dû m’en passer. En effet, depuis le passage de la tornade Armstrong, les stocks sont vides…

Non, je n’ai pas gagné au Loto, ni même en pariant sur des matches de handball. C’est trop risqué. Depuis l’épisode des paris autour des Karabatic & co, je ne joue plus à rien. Désormais je suis au pied de la lettre le conseil avisé de François Feldman qui chantait si bien (?) : « Joue pas, joue pas comme ça. Tu sais, tu sais jamais jusqu´où ça ira... » Peut-être qu’ils auraient dû l’écouter un peu… Mais la morale de toute cette histoire est assez banale : le handball aime les joueurs (sur le terrain et ailleurs) puisque les frères rebelles vont pouvoir réintégrer leur club de Montpellier.
 
Tout va donc pour le mieux, dans le meilleur des mondes ? Pas si sûr…

Ce matin, à la radio, ils ont dit que le PSG voulait racheter Cristiano Ronaldo pour 18 millions d’euros par an, soit plus que Ibrahimovic qui gagnerait non pas 14 millions comme cela avait été annoncé, mais « seulement » 9 millions… avant de préciser et demie. Et cette moitié a toute son importance. Peut-être pas pour lui, mais imaginez ce qu’on pourrait faire avec cette « demie »… qui vaut la bagatelle de 500 000 euros !

 

Mourinho et Ronaldo

 

On pourrait s’acheter une maison. Et du coup on relancerait l’économie française parce qu’en ce moment tout le monde fait la grimace. Les vendeurs qui ont besoin de vendre… et vite ! Les acheteurs qui voudraient bien investir… et pas seulement pour faire plaisir à Stéphane Plazza. Et les agents immobiliers, eux, ont besoin de faire des transactions pour pouvoir se payer de jolies voitures. Cliché !

On pourrait aussi parcourir le monde, en troquant l’option sac à dos/toile de tente contre celle plus luxueuse de cocktail/palace. On pourrait en profiter pour s’offrir le tour des stades mythiques de football… Autre alternative : changer de voiture tous les mois (en gardant les précédentes à chaque fois), se faire construire une salle de sport à la maison,…

Mais pour revenir au sport (et pas seulement aux voitures de sport !), force est de constater qu’il y a toujours un réel fossé entre les stars du ballon rond et le reste du monde. Quand les footballeurs négocient leur contrat à coup de millions d’euros, il y en a d’autres qui galèrent un peu plus… Et même au PSG ! Selon le site Eurosport, le club parisien qui dépense sans compter pour recruter de grands noms du football (Ibrahimovic, Ancelotti, bientôt Ronaldo, on parle même du célèbre José Mourinho sur le banc parisien…) aurait un peu plus de mal à sortir le portefeuille lorsqu’il s’agit de recruter… un stagiaire ! Sur le site de l’Etudiant (clic), l’annonce est précise. Nette et sans bavure : 436,06€ par mois. Le minimum légal pour ce genre de stage (mais pas pour vivre). Pas de quoi frimer à la machine à café. D’ailleurs, avec ce salaire, il est fort probable que ce cher (!) stagiaire soit obligé de faire l’impasse sur le café (à défaut de le servir aux patrons) et de tirer un trait sur d'autres petites habitudes (cigarettes, sorties, …) pendant les 6 mois de ce stage. Mais travailler pour les Qataris et le club de la capitale, ça n’a pas de prix.

Ou plutôt si. 436,06€ exactement.

 

Le salaire de la peur... petit clin d'oeil cinématographique !

 

Le salaire de la peur


Commenter cet article