Publié par MariKo

Pas de panique. N’est pas M6 qui veut et nous ne marcherons pas sur les plates-bandes de l’éternelle petite chaîne qui monte. Ici, il ne s’agit pas de relooking extrême, ni de conseils mode distillés par une Brésilienne qui parle du nez et qui en fait des tonnes (référence à Cristina Cordula , bien sûr). A Femme2sport, on s’est juste penché sur le cas des judokas français et force est de constater qu’une belle évolution est en marche. Petite revue de détails de ce qui a changé :

 

CHAMPIONS

montage 1 copie

- Avant : notre chouchou, c’était David Douillet. 4 titres mondiaux à son actif, des performances dignes des plus grands judokas… et le premier français à donner des leçons de judo aux Japonais.

- Après : c’est le règne de Riner ! A seulement 21 ans, il a déjà égalé le record de David Douillet avec ses 4 titres mondiaux. Pour vous donner une idée, à son âge, notre Doudou n’était « que » champion de France, Anton Geesink « seulement » quadruple champion d’Europe, Hitoshi Saito « uniquement » champion d’Asie et Yasuhiro Yamashita « juste » triple champion du Japon… Ça promet !     

Douillet : 0 / Riner : 1

 

SEX APPEAL

montage 2 copie

- Avant : son nom lui était-il prédestiné ? Car avec son physique de nounours, David l’est, douillet ! Comme une grosse peluche, un coussin moelleux, un nuage de chantilly… Bref, David Douillet, c’était le petit gars bien franchouillard avec qui on aurait bien mangé une entrecôte saignante avec des frites huileuses. Miam !

- Après : le roi Riner du haut de ses 2,04m affiche un physique à tomber, et pas que ses adversaires. 128 kg de muscles enroulés dans un kimono, ça change. Avec lui, on zappe le barbecue et on attaque directement le dessert. Oups…

Douillet : 0 / Riner : 1

 

LOOK

montage 3 copie

- Avant : avec son style plutôt « no style », David Douillet n’est pas vraiment le roi de la mode. Pas le genre à fréquenter Karl Lagerfeld, ni Marc Jacobs. Question look, on l’aime bien en kimono, mais sinon il affiche plutôt une apparence naturelle et (trop) simple. Alors, même s’il a fondu (la retraite, ça amincit), on attendrait un peu plus de fantaisie…

- Après : Teddy, tout juste sorti de l’adolescence (on exagère à peine), arbore quant à lui un look plus « stylé ». Sourires de beau gosse, baskets à la mode, le champion des tatamis met notre Douillet K.O.

Douillet : 0 / Riner : 1

 

Résultats sans appel : Douillet : 0 / Riner : 3  

 

Allez jeter un coup d'oeil sur le site Purepeople pour voir d'autres jolies photos !

 

Commenter cet article