Publié par MariKo

Ça y est, 2010 est bel et bien derrière nous ! Et en 2010, pour le coup, il s’en est passé des choses. Rien à voir avec le retour de Dorothée, et encore moins de celui de l’émission Champs-Elysées de l’increvable Michel Drucker, ni même avec l’annonce du mariage de Kate et William, mais plutôt d’événements sportifs. Alors, si votre amour pour le sport a débuté il y a peu, une petite séance de rattrapage s’impose…

 

En 2010 et comme chaque année, il y a eu des événements incontournables. Dans le genre, vous n’avez pas pu passer à côté des championnats du monde de cyclo-cross où la France a ramené 1 médaille d’or avec Arnaud Jouffroy et 1 médaille d’argent avec Julien Alaphilippe. Et comme vous êtes des sportifs avertis, nous le savons, vous n’avez pas raté non plus la coupe du monde de plongeon où la Chine a tout écrasé sur son passage récoltant quelque 13 médailles, loin devant l’Australie (3 médailles) et les Etats-Unis (2 médailles). Pour vous, 2010, c’est aussi les championnats du monde d’aviron qui ont eu lieu en Nouvelle-Zélande et ceux de canoë kayak où nos athlètes ont remporté 2 médailles d’or et 2 en argent… Et oui, cette année, la France a brillé également… mais dans l’indifférence la plus totale. Bon, rassurez-vous, personne à part peut-être les parents de ces sportifs ou leurs amis proches n’ont entendu parler de leurs exploits. C’est dommage d’ailleurs, mais c’est malheureusement comme ça. A côté de mastodonte comme le football, il n’y a pas beaucoup de place dans les média pour les sports plus intimistes et surtout moins bankable…


Quand on a voulu vous faire une petite rétrospective des événements sportifs de l’année 2010, nous nous étions fixés un challenge qui consistait à ne pas vous parler de football. On a tout de suite pensé au tennis et la coupe Davis que les Français ont malheureusement laissé filer au profit de la Serbie. Mais ce fichu football nous trottait toujours dans la tête… D’accord, l’année 2010 a vu l’OM redevenir enfin champion de France, mais est-ce vraiment un événement quand on vit à Bordeaux, la ville des Girondins ? Nous avons pensé aussi vous parler de Jean Tigana et de son arrivée suite au départ de « qui vous savez »… Mais tout nous ramenait à l’événement de l’année… cette fichue coupe du monde en Afrique du Sud et ces vuvuzelas…

 

2010-afrique-du-sud

Comme parler des événements sportifs de 2010 sans parler de la coupe du monde de football serait une faute professionnelle, nous nous y collons mais pas de gaieté de cœur ! Cette coupe du monde, c’est plutôt le genre d’événement qu’on voudrait oublier, et très vite ! Pour le côté sportif, ça ne vaut pas la peine de revenir sur les piètres exploits de nos Bleus… Rien que d’y penser, ça nous donne encore des frissons tellement c’était humiliant. Mais avec un peu de recul et surtout beaucoup d’autodérision, on peut y voir un bon scénario pour une série à l’eau de rose ou même pour un film catastrophe… Au casting : des hommes, sportifs, riches et célèbres ; leurs épouses genre « desperate housewives », des escorte-girls avec Zahia dans le rôle principal, des histoires de gros sous… et forcément un pauvre type que tout le monde accable et qui aurait sûrement préféré rester dans l’anonymat… Bref, tous les ingrédients étaient réunis pour faire grimper l’audimat. Manquait plus que le clash (merci Anelka) et on frôlait la perfection ! Mais comme les Bleus ne font rien à moitié, ils sont allés encore plus loin en nous offrant une belle grève ! A ce niveau-là, on hésite entre la « standing ovation » ou le lancer de tomates… Quoiqu’il en soit, cette coupe du monde laissera des traces. Le pauvre Raymond D. a tout perdu dans cette histoire : sa crédibilité s’il en avait une, son poste et le pire, c’est qu’il n’est toujours pas marié avec sa compagne Estelle Denis. Pourtant, ce n’est pas faute de lui avoir demandé devant la France entière. Il arriverait presque à nous faire de la peine… Mais heureusement pour l’équipe de France, après toutes ces histoires, on a fait table rase et Laurent Blanc a été intégré au casting et, on espère que ce mauvais film aura une fin heureuse !

 

 

On aurait même tendance à proposer aux Bleus du foot de regarder un peu ce que font les autres Bleus… ceux qui gagnent ! Et heureusement qu’on peut compter sur eux pour redorer le blason de notre pays ! Après le printemps catastrophique passé au pays du ballon rond, d’autres sportifs nous ont fait vibrer pour de vrai pendant tout l’été ! Ça a démarré fort avec les championnats d’Europe d’athlétisme qui se déroulaient à Barcelone fin juillet. Après la déculottée footballistique, voir la France rapporter 18 médailles et battre le record de 15 médailles datant de 1950, c’était super intense ! Ces championnats auront été également l’occasion de voir s’imposer le futur roi des pistes, le bien nommé Christophe Lemaitre. Grâce à lui, à Myriam Soumaré, à Renaud Lavillenie et leurs potes de l’équipe de France, on aura entendu la Marseillaise à 8 reprises… Un bel entraînement pour ce qui nous attendait après…

 

 


Et oui, dès le 8 août, c’était au tour des nageurs français de nous époustoufler ! A croire qu’ils s’étaient tous donnés pour mot d’ordre de nous redonner le sourire… En moins d’une semaine, nos Bleus en maillot de bain nous ont ramené pas moins de 21 médailles dont 8 en or, 7 en argent et 6 en bronze des championnats d’Europe à Budapest… A partir de ce moment-là, on connaissait les paroles de notre hymne national sur le bout des doigts.

 


Et nous n’étions pas au bout de nos surprises. Aux championnats du monde de judo au Japon fin août, on a vu un Teddy Riner qui rit en remportant la médaille d’or en + de 100kg et un Teddy Riner qui pleure se faisant voler sa 1ère place en toute catégorie… Mais tout ça n’a pas entamé notre enthousiasme, au contraire. A seulement 21 ans, il a déjà égalé le record de David Douillet avec ses 4 titres mondiaux. Ça promet !

 


Pour ceux qui nous connaissent, vous vous doutez bien que nous ne pouvons pas parler de l’année 2010 sans parler de l’événement interplanétaire du mois de novembre : les championnats du monde d’escrime ! Un tel événement ne se rate pas. Rien que le lieu était mythique : le Grand palais quand même et puis on a vu de belles rencontres, de belles émotions et de belles Marseillaises, encore ! La France remporte 5 médailles : 2 en or, 1 en argent et 2 en bronze.

 

 

Merci notamment aux épéistes messieurs qui rentrent dans l’histoire en conservant leur titre pour la 7ème fois consécutive et à Maureen Nissima qui remporte sa 1ère médaille d’or dans ces championnats du monde. C’était grandiose.

 

Tous ces exploits, c’était juste magique mais en tant que Femme2Sport, nous avons encore plus apprécié les performances des femmes. Pour le clan tricolore, nous avons cité Maureen Nissima en escrime et Myriam Soumaré en athlétisme, mais il y a aussi Tessa Worley en ski, Pi Hyon Han en badminton par exemple.

 

 

Il y a une fille aussi qui nous a épaté(e)s. C’est Amélie Cazé qui rafle à peu près tout sur son passage (3 fois championne du monde et 2 fois championne d’Europe) en pentathlon moderne. C'est-à-dire qu’elle enchaîne 5 disciplines et que ça ne lui fait même pas peur… Escrime, tir au pistolet, natation, équitation et cross-country… 

 


Et puis, il y a une femme, une Italienne cette fois, qui a réussi à nous émouvoir cette année. Il s’agit de Francesca Schiavone qui a remporté Roland Garros.

 

 

Personne ne misait sur elle et pourtant elle devient la 1ère Italienne à remporter un tournoi du grand chelem. En toute simplicité. Elle avait l’air tellement heureuse lors de la remise des récompenses. C’était émouvant. Et question émotion, c’est bête à dire, mais la disparition de Laurent Fignon nous touché(e)s. Il y a des gens comme ça que nous avions pris l’habitude de voir depuis notre enfance alors quand ils disparaissent, ça fait bizarre. Laurent Fignon, avec son look bien à lui, en faisait partie.  

 

Cette année, on aura donc eu notre dose d’émotions. Et sans faire des prédictions à la « Elisabeth Tessier », je peux dire sans me tromper que 2011 s’annonce pas mal non plus. Affaire à suivre…

Commenter cet article