Publié par MariKo

Comme chaque année, c’est la même rengaine. La rentrée est déjà loin, l’hiver ne va pas tarder à pointer le bout de son nez et le petit coup de mou saisonnier va rappliquer aussi vite. Alors, cette année, ne nous laissons pas avoir par cette fatigue passagère, ce ras-le-bol de saison et fixons-nous des objectifs !

 

Pas besoin d’être le 1er janvier pour prendre de bonnes résolutions (d’ailleurs qu’en est-il de vos bonnes résolutions de rentrée ?). Pas besoin non plus de s’auto-flageller au quotidien en dressant une liste longue comme le bras avec tout ce qu’il faut faire (inscrire pitchoun 1 à la crèche, aller chercher le costume de grand pitchoun au pressing, faire 1h de vélo elliptique, préparer des gâteaux pour l’anniversaire de mamie…). Merci Sarah Jessica Parker (vue au cinéma dans « Mais comment font les femmes ? ») de nous avoir fait prendre conscience qu’être une femme (ou même un homme) ne veut pas dire être un robot qui fait des listes pour ne rien oublier et qui gère toute sa vie les doigts dans le nez… Comme la perfection n’existe pas, qu’il y aura toujours des petits ratés et des jours « sans », j’ai décidé de laisser les prises de tête au placard (je les ai rangées sur l’étagère, au-dessus des coups de gueule et crises de nerf…). Prendre la vie du bon pied, c’est chouette ! Et prendre son pied dans la vie, c’est pas mal non plus. Et puis, si vos pieds sont en pleine forme, ils pourront peut-être vous porter jusqu’à l’événement sportif qui se prépare… et qu’il faut noter dans vos agendas dès maintenant (oui, ça, vous pouvez le noter !)…

 


Il ne s’agit pas des Jeux Olympiques de Londres (vous l’avez déjà noté, non ?), mais d’un événement sportif auquel tout le monde peut participer. Il suffit d’un peu (beaucoup !!) d’entraînement et surtout d’une bonne dose de motivation pour s’inscrire au… Marathon Arles Alpilles. Ne prenez pas vos jambes à vos cous à la lecture du mot « marathon » (même si cela constituerait déjà un bon début d’entraînement…), car ce marathon est plutôt atypique et ouvert à tous. Que l’on soit sportif et habitué des marathons ou plutôt novice en la matière, chacun trouvera SA course dans la course. En effet, les plus courageux pourront courir les 42 kilomètres en individuel. Les autres pourront s’inscrire au marathon par équipe et parcourir 14 kilomètres en relais. Ce qui est déjà pas mal…

 

Il vous reste encore quelques mois pour habituer vos muscles au bitume et faire chauffer les semelles de vos baskets. Le marathon aura lieu le dimanche 29 avril 2012 à 8h. C’est loin, peut-être, mais ça se prépare dès maintenant. Rien de mieux qu’une bonne préparation pour vous faire passer l’hiver en douceur et vous donner un objectif à tenir… Certes, il va falloir s’entraîner sous la pluie, chausser les baskets alors qu’il fera encore nuit, jongler entre les horaires de boulot et les séances d‘entraînement. Mais quand vous parcourrez les kilomètres entre la garrigue et les pinèdes de Provence et que vous serez sous le charme des paysages et de la lumière qui ont inspirés les plus grands artistes, de Van Gogh à Christian Lacroix, vous comprendrez que tous ces efforts en valaient la peine.

 

 

 


 Au-delà du défi physique et personnel, il y a aussi une dimension caritative. Pour lutter contre le cancer et veiller à améliorer l’accompagnement des malades, le Comité 13 de la Ligue contre le cancer a décidé de frapper fort en destinant l’intégralité des fonds récoltés à l‘occasion du marathon aux laboratoires de recherche ainsi qu’aux campagnes de prévention et de dépistage.

 

Si courir avec les jambes et avec le cœur peut aider à faire avancer la recherche et prendre le cancer de vitesse, je saute dans mes baskets et je file m’inscrire ici… Et vous ?

Commenter cet article